Sélectionner une page

Après quelques rendez-vous et toutes une procédure presque sans fin, vous avez enfin choisi la maison de vos rêves. Mais là encore, il vous faut une technique infaillible afin de se procurer le bien sans se faire plumer par le vendeur. A ce stade, vous aurez précisément besoin de faire une offre d’achat pour que la concurrence ne soit plus un problème pour vous. C’est un engagement entre le propriétaire et vous, stipulant que vous vous engagez officiellement à acheter son bien.

Que contient une offre d’achat de bien immobilier ?

Comme je viens de le définir, une offre d’achat est une proposition rédigée par l’intéressé afin d’acheter le logement à un prix et à des conditions fixées par l’acquéreur. Cette entente est formulée par écrit pour que sa présence soit valide. De ce fait, l’offre d’achat ne se rédige qu’après que le propriétaire du bien ait remit toutes les conditions qu’il exige pour la vente (évidemment, vous avez le droit de négocier les conditions, du moins que vous trouvez un terrain d’entente entre vous). Généralement, l’offre d’achat propose un prix inférieur à celui demandé par le vendeur. Toutefois, lorsque l’offre d’achat est faite au prix de l’annonce, le vendeur est tenu de l’accepter.

L’offre d’achat garantie-t-elle que vous êtes déjà l’heureux propriétaire du logement ?

La réponse est oui, puisque l’entente doit être respectée tant par le propriétaire que l’acheteur. Toutefois, l’offre d’achat peut être sujette à un délai de valabilité qui est de1 à 2 semaines au maximum. Un conseil : ne tardez pas trop à valider votre achat (Vous en doutez bien, le marché de l’immobilier est grand, le vendeur pourrait facilement trouver d’autres clients et vous laisserez passer une bonne occasion de se procure la maison de vos rêves).
Vous devez aussi savoir qu’aucune somme d’argent n’accompagne l’offre d’achat et il se peut que cette offre ne constitue pas de délai de validité. Dans ce cas, vous deux êtes libre de rompre l’entente à tout moment. Et en cas de rejet de l’offre d’achat par le vendeur, l’acquéreur est libéré de sa proposition d’achat. Vous devez également savoir que le vendeur ne peut plus revenir sur son refus. dès lors qu’il vous a fait part de l’invalidité de l’offre. Et cela, même si le délai de validité de l’offre n’a pas encore expiré.

Qu’en est-il des conditions de validité de l’offre d’achat ?

Les principaux éléments que vous évaluerez seront surtout la valeur de la maison et le délai de validité de l’offre. De ce fait, il convient que vous évaluez l’état de la maison avant de proposer un prix au vendeur. Afin de lui faire une proposition correcte, renseignez-vous suffisamment sur les prix habituels sur le marché, la fréquence des demandes, etc. Lors de votre proposition, n’oubliez pas de faire part des coûts de travaux indispensables à la maison. Cela vous permettra de diminuer un peu le prix de la maison tout en suggérant un prix correct. Ainsi, il est évident qu’un bien dont tout ou partie des pièces ont été récemment rénovées aura une plus grande valeur qu’un bien nécessitant des travaux.