Le régime méditerranéen et les études d’Ancel Keys

année 1945 fut une année horrible lorsque le Docteur Ancel Keys, à la suite des troupes américaines, arriva en Italie ; plus tard, il s’installa à Cilento, où il vécut parmi les pêcheurs pendant presque quarante ans. Il est mort il y a cent ans, en 2004. Au cours de son long séjour en Italie, Keys a remarqué un curieux paradoxe : les peuples méditerranéens, bien qu’ils consomment des niveaux de graisses animales similaires à ceux consommés par le peuple américain, présentent une plus faible incidence de maladies cardiovasculaires. Selon ses études et ses intuitions, la raison en est l’action de l’huile d’olive, qui contrebalance les graisses animales en abaissant le taux de cholestérol, et la consommation de vin rouge, qui s’avère être un puissant facteur protecteur grâce à son apport en bioflavonides aux effets antioxydants significatifs.

En bref, ce sont les fondements du modèle nutritionnel des peuples du bassin méditerranéen, de la Grèce au sud de l’Italie et à l’Espagne, dont s’inspire l’ensemble des études et des publications qui font partie du régime alimentaire dit méditerranéen.

f }